Werkeingaben >

"passage de l'espoir"

"le passage de l'espoir" est un mur en relief cinétique qui se situe dans le nouvel espace de circulation qui relie l’ancien et le nouvel hôpital Lindt de Uznach. Il s’agissait de créer une œuvre qui « anime » et rende compte par le mouvement du spectateur, une forme de vie qui puisse détourner de façon plus ou moins fuguasse et ludique le patient de ses préoccupations liées à sa maladie .
Sept « bulles » en reliefs matérialisées par des bandes d’inox espacées de vides réguliers s’accrochent au dessus du vide permettant une mise à distance de l'objet sur toute sa longueur (15.54 m) et ceci à hauteur d’yeux (sur 2 m de hauteur). L’œuvre éclairée par une lumière directe cachée, projette ses propres ombres à l’arrière de chacune de ces bulles ajourées . Ce dispositif, conjugué au déplacement du spectateur crée de multiples images, similaires à la diffusion d’ondes qui renvoient à une forme de propagation de l’énergie sans transport de matière.

2019–2020
CH-8730 Uznach SG
Spital Lindt, 8730 Uznach
Spital Lindt, 8730 Uznach
Natacha Caland, auteure, avec la collaboration de Ueli Gantner pour la réalisation
Bollhalder+Eberle AG, St.Gallen
Art dans le bâtiment, concours sur invitation

Zum Vergrössern klicken

Kunstwerk(e)

"passage de l'espoir" (2020)
Natacha Caland, auteure, avec la collaboration de Ueli Gantner pour la réalisation
Plastik
Sept « bulles » en reliefs matérialisées par des bandes d’inox espacées de vides réguliers s’accrochent sur le mur de passage dans sa longueur totale (15.54m) au dessus du vide permettant une mise à distance de l'objet sur presque toute sa longueur et ceci à hauteur d’yeux (sur 2 m de hauteur). L’œuvre éclairée par une lumière directe cachée, projette ses propres ombres à l’arrière de chacune de ces bulles ajourées . Ce dispositif, conjugué au déplacement du spectateur crée de multiples images, similaires à la diffusion d’ondes qui renvoient à une forme de propagation de l’énergie sans transport de matière.

"Un mur qui porterait nos espoirs avec ses vides à projeter.
Des vides qui donneraient le souffle à nos modules pour danser sur notre passage.
Des modules qui progressivement déformés, nous offriraient des formes rondes et rassurantes.
Un mur pour accompagner nos vies en mouvement, toutes prêtes à espérer.“
Tôle en acier inox sur Fermacelle et des bandes en acier inox
collage inox sur inox et peinture projetée
15.54 m x 2 m x 0,40 m
L'œuvre est accessible tous les jours, 24 heures sur 24...
Au rez de chaussée, après l'accueil; dans l'espace couloir élargi faisant la liaison entre l'ancien hôpital et l'extension de celui-ci.
neu

Zum Vergrössern klicken